Créer une section locale

Il suffit de la volonté d'un laïc et de l'accord de l'Evêque

            Il n’y a pas de SOH dans votre région alors que ce serait utile.  Vous trouvez que la forme des homélies que vous entendez habituellement pourrait être plus adaptée aux attentes de votre entourage, notamment des personnes en recherche et des jeunes.


Prêtre, diacre ou laïc, n’hésitez pas ! Contactez-nous.


             ● Si votre diocèse a des effectifs limités, nous pouvons organiser une session sur mesure dans votre région. Vous n'aurez à supporter que les frais de déplacement..

             ● Mais si vos ressources en effectifs sont suffisantes, nous vous aiderons à former une section régionale. Les membres n'ont pas besoin d’une formation théologique poussée mais seulement d’être sensibles au drame de tous ceux qui cherchent désespérément des repères et de vouloir aider ceux qui annoncent Jésus-Christ, sa joie, sa paix, son amour. Notre Eglise implique que tous, selon leurs capacités, collaborent à l’annonce (Mt 7, 21 et Mt 25,14, Ac 1,8 et Ro 10,14). Les laïcs doivent aider la hiérarchie dans l’esprit de la diversité des rôles au sein du Corps Mystique (I Co, 12, 12). Nos prêtres et diacres doivent s’adapter comme Saint Paul n’a cessé de le faire (I Co, 9, 20).

            L’expérience des formations données dans divers diocèses et plusieurs séminaires à plus de 500 prédicateurs a démontré que notre méthode est efficace, reproductible et adaptable à toutes les situations. Si vous hésitez, prenez contact avec nous. Vous profiterez de l’expérience de ceux qui ont fondé des sections régionales avant vous. 

Quand contacter l'Evêque ou son délégué ?

            Catholiques, nous travaillons en Eglise sous l’autorité de l’Evêque ou du directeur de séminaire. Rien ne se fait sans son aval ou celui du responsable (désigné par lui) de la Formation Permanente des Prêtres de son diocèse. Les SOH doivent faire partie de son programme.  


            Cette démarche, venant de laïcs, étant inhabituelle et la hiérarchie croulant sous les responsabilités et les charges, il y a intérêt à ne se présenter qu'avec un projet structuré. Les SOH répondent à l’attente de nombreux catholiques qui souffrent, impuissants, de perceptions du Christ et de l’Eglise contraires aux évangiles que peuvent provoquer involontairement des homélies inadaptées. Il faut insister sur le fait que nous ne venons pas critiquer mais aider.


            Notre action s’inscrit dans l’esprit du Synode sur La Parole qui s’est tenu à Rome en 2008. Notre intention n’est pas d’imposer nos idées sur la façon de « dire la messe » ni sur le contenu des homélies mais, partant de constatations indiscutables (voir l'enquête initiée par SOHcatho et publiée dans le Pèlerin du 19 février 2009), d’aider nos prêtres et diacres à rendre plus séduisante la Parole de Dieu en s'aidant de techniques simples et en réalité assez banales.

Comment démarrer ?

          Rien ne peut se faire sans un responsable qui accepte d'y consacrer temps et énergie. Membre du clergé ou laïc, il saura recruter parmi ses amis et relations, des hommes et femmes motivés avec qui il travaillera les documents, d'abord le Livret d'accompagnement des sessions puis le Manuel destiné aux formateurs.

 

            Pour qu'il n'y ait pas d'ambigüité, il est préférable que ce responsable assiste en tant qu' "observateur muet" à une session conduite par une autre équipe. En cas d'impossibilité, il invitera des membres actifs de SOH à deux séances de travail, la première sur le livret et le contenu, la seconde sur le Manuel et la création d'une section.

Sur quels critères, choisir les membres de la section ?

 

 -une foi profonde en Jésus-Christ mais pas forcément de grandes connaissances théologiques. Se rappeler la parabole des talents et que nos interventions portent sur la forme et non le fond.

- une diversité d’expériences de communication (cadres, enseignants, comédiens, médecins,  catéchistes...)

- autant d’humilité et de respect pour nos prêtres en raison du don de leur vie et de leur ordination que d’audace chrétienne et de ténacité car le succès en dépend.

- le classement de cette activité dans leurs priorités. (Trop de bénévolats échouent par légèreté des membres).

- l’engagement de respecter les règles de SOHcatho (cf.la Charte)

Pour en savoir plus, demander le Manuel "Créer et animer un SOH"

 Vous y trouverez notamment :

            - Comment répartir les responsabilités au sein de l’équipe? 

            - Comment programmer les séances (les dates à éviter)?

            - Comment recruter les prêtres et diacres ?

            - Quelles informations envoyer aux inscrits, un mois à l’avance ?

            - Quel matériel prévoir pour l’animation des séances ?

            - Quel timing respecter lors des séances ?

            - Comment animer chacune des quatre séances ?

            - Comment conduire les coaching individuels* ?

et plein de renseignements pratiques....


* Pour conduire un accompagnement individuel, il faut avoir déjà une bonne habitude des sessions interactives.