Les Aphorismes de SOHcatho

Aphorisme, terme inventé par un chirurgien au XIIIéme siècle *

• L'important n'est pas tout ce que je veux dire, mais ce qu'ils emporteront… 

                                ••••••••••••••

 

• Facile pour le prédicateur, difficile pour les auditeurs.                         

• Huit minutes font bouger les cerveaux et plus de huit, les fesses...

• Ce qui entre par une oreille sort par l'autre; ce que je pense reste. 

• Si l'auditeur ignore le sens des mots, il ne comprendra rien. (I Co. 14)

                                ••••••••••••••

 

• Les affirmations endorment les neurones; les questions les réveillent…  

• Si tu me parles, j'essaie d'écouter; si tu me questionnes, je réfléchis.

• Plus le maitre parle, moins l'élève se forme.

• Les silences transmettent souvent plus que les paroles.

• Le son va plus vite que le sens.

                                ••••••••••••••

 

• Si tu ne sais pas où tu vas, tu arriveras ailleurs et tu ne sauras pas où. (Robert Mager, 1962) 

• Comment m' intéresser si tu ne rejoins pas mes problèmes ?

• Il y a l'essentiel et il y a des éléments secondaires (Evangelii Nuntiandi 25).

                                ••••••••••••••

 

• La lecture d'un devoir bien fait n'a jamais convaincu personne…

• Convaincre c'est toucher autant les cœurs que les intelligences …

• Ce qui déborde du cœur jaillit aux lèvres (Matt. 12, 34)

• De cœur à cœur  (devise du Cardinal John Henry Newman ) 

                                ••••••••••••••

 

• Si tu ne me regardes pas, comment saurais-je que tu me parles ?    

• Le visage est le miroir de l'âme. 

• Le "non-dit" exprime souvent davantage que ce qui est dit.  

• L'homme contemporain écoute plus les témoins que les maitres (Ev. Nuntiandi 41)

                                ••••••••••••••

 

• La foi n'est pas une opinion mais un engagement. 

______________________________________________

Henri de Mondeville, père de la chirurgie francaise