Qui nous sommes

Humilité et ténacité

 

        Les membres de « SOHcatho » sont des bénévoles ayant une expérience en communication orale pour des raisons diverses: enseignants, médecins, comédiens, cadres ou dirigeants d’entreprises, etc. Pour tous, la communication est, ou a été, une part importante de leur activité. Tous ont la conviction que la foi en Jésus-Christ n’est pas une opinion mais un engagement à sa suite. Tous sont convaincus que l’annonce de la Bonne Nouvelle sous toutes ses formes mérite un effort de communication.  

 

        Les formateurs se répartissent en animateurs et auditeurs. Tous sont remplis de respect pour leurs prêtres et œuvrent en Eglise, dans un esprit de bienveillance, d’humilité et d’efficacité. Ils sont conscients des efforts que vont devoir faire les prédicateurs. Mais pour Saint Paul, qu'étaient ses souffrances par rapport à son objectif ? On ne peut progresse,r si on ne se remet pas en cause en toute humilité. Il en est ainsi dans toutes les professions. Et si certains ont du mal… qu’ils se rappellent les souffrances exprimées par les lecteurs du Pèlerin.

 

         Les formateurs respectent une charte et sont régis par des statuts qui ont été approuvés en 2010 par la Commission Episcopale pour la Pastorale Liturgique et Sacramentelle.

La Charte des membres de SOHcatho

            Chaque membre de SOH  s'engage à:

- travailler gracieusement et en équipe à l’optimisation des homélies dans le cadre statutaire de SOH catho avec l’aval et sous le contrôle de l’Évêque du lieu ou de son représentant chargé de la formation,

- participer, en tant qu’auditeur ou animateur, aux sessions ouvertes aux volontaires, prêtres, diacres, séminaristes et laïcs missionnés pour des services d’église (funérailles),  avec le double objectif  de les  aider  à évaluer la façon dont leurs homélies  sont reçues et de leur proposer des outils de communication orale destinés à  favoriser  l’écoute, la compréhension,  l'adhésion,  la mémorisation,  l’intériorisation  et l'appropriation du message, notamment par les auditeurs peu formés, les jeunes et les personnes en recherche,

-  classer cette activité dans ses priorités,  conscient de la disponibilité et de la fidélité requises pour ce service diocésain,

-   agir dans un esprit d’humilité, de fraternité et d’efficacité, en respectant le caractère sacré de la mission du prêtre ou du diacre et en recherchant la mise en valeur du charisme propre à chaque prédicateur,

-  se conformer à l’organisation et à la discipline de son équipe et  appliquer la méthode ACCMA  sous la direction de l'animateur, tout changement important nécessitant une  validation par la CGSOH,  coordination générale,

- exercer une écoute attentive, objective et bienveillante, s’attacher exclusivement aux moyens d’expression, le fond de l’homélie n’étant jamais sujet à discussion, dépasser les perceptions  subjectives, et donner des avis mesurés, clairs, concis, valorisants et constructifs,

-  participer aux réunions fédératrices des SOH, (récollections  ou réunions d'organisation)  au moins une fois l’an,

- prier  en union avec les autres membres, pour les prédicateurs et la qualité de leurs homélies.

Statuts de SOHcatho

 Article 1 - Nature et objectifs

SOHcatho, "service d'optimisation des  homélies", est un réseau de fidèles au service de l'Eglise Catholique. Fondé en 2007 par le professeur Didier Mellière,  il agit avec l'aval et sous le contrôle des évêques. Son objectif est double : aider les prédicateurs, prêtres, diacres, séminaristes ou laïcs missionnés pour des services d’église (funérailles …) à évaluer la façon dont leurs homélies (ou commentaires bibliques) sont comprises par leurs auditeurs et leur fournir des outils pour améliorer leur communication afin que la Parole de Dieu soit mieux reçue et comprise. 



Article 2 - Composition

Ce réseau comporte des sections diocésaines et une coordination générale, la CGSOH.

Les sections diocésaines organisent   les SOH, "sessions d'optimisation des homélies" dans les diocèses volontaires sous l'autorité de leur évêque ou de son représentant chargé de la formation.

La coordination générale suscite, forme, agrée, assiste, contrôle et coordonne les sections diocésaines. Elle agit sous la vigilance d'un Conseiller Episcopal nommé par la hiérarchie et de la CEPLS (commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle en France).



Article 3 - Membres

Les membres des sections diocésaines sont des volontaires recrutés par cooptation après une période de formation et d'essai. Ils s’engagent formellement à respecter l'esprit et la méthode SOH. La qualité de membre se perd par démission ou par révocation en cas de non-respect de la charte ou de la méthode.

Les membres de la CGSOH sont : les responsables désignés par les sections diocésaines, à raison d'un par diocèse (ou davantage en fonction de l'activité), le coordinateur général et son adjoint désignés par les responsables des différentes sections, le fondateur, le directeur du Service National pour La Pastorale Liturgique et Sacramentelle de France et le(s) Conseiller(s) Ecclésiastique(s) désigné(s) par la hiérarchie, ou leurs représentants. Les responsables de sections et les coordinateurs sont désignés pour une période de trois ans, renouvelable.



Article 4 - Mission et fonctionnement des sections diocésaines

Chaque section diocésaine assure une  formation à "l’optimisation des homélies" des prêtres, diacres,   séminaristes ou  laïcs missionnés pour des services d’église (obsèques …), sous l’autorité de l’évêque ou de son représentant responsable de la formation,  suivant la « méthode SOH ».

Une section diocésaine peut comporter une ou plusieurs équipes.

Chaque équipe comprend cinq types de fonctions, cumulables :

 -   un responsable,

 - un animateur qui assure le bon déroulement des séances (accueil, présentation de   la méthode, et analyse des homélies). Il motive son équipe, dirige les préparations et les débriefings et veille à ce que chacun s'exprime et soit reconnu,

 -   un animateur- adjoint qui l'assiste et agit sous sa direction,

 -   des auditeurs qui écoutent soigneusement les prédicateurs et interviennent sur la forme de l’homélie à l'invitation de l'animateur, de façon concise, dans un esprit de bienveillance et de respect des inscrits, pour  valoriser les points positifs et proposer des optimisations concrètes.

 -  un organisateur chargé de l'organisation matérielle de la session.

                  Toutes ces fonctions sont interchangeables.


Tous les membres participent à des réunions destinées à analyser les difficultés propres de chaque inscrit et à améliorer le déroulement et la technique des sessions. Ils participent aussi, dans la mesure du possible, à la réunion nationale annuelle (récollection et séance technique).


Chaque section est dirigée par un responsable, élu par elle pour une durée de trois ans, renouvelable, qui la représente à la CGSOH. Chaque section envoie à la CGSOH un rapport annuel au terme duquel celle-ci confirme le label SOH sauf en cas de manquement grave à l'esprit ou à la méthode.



Article 5 -  Missions et fonctionnement de la Coordination Générale (CGSOH)

Ses missions sont les suivantes:

  - constitution et amélioration des documents  et de la méthode en profitant de   l’expérience des diverses sections,

  - diffusion de ces documents auprès de tous les membres,

  - création de nouvelles sections diocésaines et formation de leurs membres,

  - analyse des rapports des sections diocésaines et renouvellement annuel de leur label SOH après vérification que l'esprit et la méthode sont respectés,

  - coordination de l’ensemble des sections diocésaines,

  - organisation des réunions nationales (réunion annuelle ou exceptionnelles)

  - liaison avec la commission épiscopale (CELPS).


    La CGSOH désigne un Coordinateur Général et un adjoint (qui assurera son remplacement en cas d’empêchement). Elle délègue au Coordinateur Général les pouvoirs d’organisation, de contrôle et de représentation. Celui-ci lui rendra compte périodiquement de son activité et devra la consulter avant toute décision importante.

     La CGSOH se réunit au moins une fois par an. Des réunions intermédiaires peuvent  avoir lieu à la demande du Coordinateur Général, des représentants des hiérarchies ou de trois de ses membres.  Les décisions se prennent à la majorité des membres présents ou représentés.

Les dix premières années de SOHcatho...

Novembre 2006 - Accord de l'archevéché de Paris pour la création du Service d'Optimisation des Homélies destiné à aider les prédicateurs à mieux communiquer afin que la Parole de Dieu soit mieux écoutée, comprise, retenue et aimée.

7 janvier 2007- Démarrage de la première session pour quatre prêtres, dans la maison diocésaine de Paris qui mets à disposition une chapelle, une salle et un réfectoire.  

2007 - Enquête sur les Homélies en France initiée par SOHcatho et organisée par l'hebdomadaire Pèlerin qui en publie les résultats le 19 février 2008.

2008 - En raison de la multiplication des sections, rédaction de la Charte des membres et des Statuts.

2009 - Rencontres avec Mgr Eterovic, Archevêque, Secrétaire du Synode sur "la Parole de Dieu dans la Vie et la Mission de l'Eglise", qui dans son rapport final (publié en 2010), conseille que des formations similaires soient organisées dans tous les pays.

Janvier 2010 - Première session pour un  séminaire (Caen).

Novembre 2010 - Lettre de Recommandation de l'Archevêque Président de la CELPS et  confirmation de Mgr Aupetit comme conseiller ecclésiastique.

2010 - Début des publications de SOHcatho dans la revue "Prêtres Diocésains".

Avril 2012 - Publication du hors-série : "Douze leçons sur l'homélie - Les propositions de SOH", préfacé par le Cardinal Barbarin.

Mai 2012 - Première session en Belgique.

Décembre 2016 - Pèlerinage d'action de grâce à Rome. Plus de 80 laïcs sont engagés dans SOHcatho. Près de mille prédicateurs ont bénéficié de sessions inter-actives ou d'accompagnements individuels (370 prêtres, 191 diacres permanents, 109 séminaristes et 265 laïcs accompagnateurs de funérailles).